Covid-19 | Toutes les questions que vous vous posez

Questions/Réponses Covid-19 du Ministère du travail
Retrouvez toutes les questions/réponses mises en ligne sur le Ministère du travail en cliquant sur le bouton

Questions/Réponses de l'ALSMT
Retrouvez toutes les questions/réponses les plus fréquemment posées à notre service

Salariés à risque

Oui mais seulement si le risque est suffisamment important : « motif raisonnable d’exercer son droit de retrait ».

Il doit aller voir son médecin traitant qui peut le mettre en arrêt avec prise en charge par la CPAM.

Le médecin du travail peut faire le certificat mais des échanges avec l’employeur peuvent être nécessaires pour évaluer le risque et préciser le type de protections adaptées. Le refus de mise à disposition de protection doit être motivé par écrit, l’employeur peut être en rupture d’approvisionnement d’équipements de protection , ce qui est actuellement souvent le cas dans les établissements de soins ou médico-sociaux. Le salarié doit alors être soustrait au risque et doit contacter son médecin traitant pour un arrêt de travail.

Il convient de rappeler aux salariés et aux employeurs que les médecins du travail ne sont pas habilités à délivrer des arrêts de travail.

Visite de reprises

Durant toute le période de la pandémie, aucune visite de reprise ne serait faite.

Cela nécessité des échanges de la part du médecin du travail avec l’employeur, le salarié, le médecin traitant et éventuellement le médecin conseil pour conseiller au mieux, mais pas de « couverture légale » pour le moment.

Visites de pré-reprise

Oui dans la mesure du possible, les visites sont annulées.

Si impossibilité (salariés ayant épuisé tous leurs droits aux indemnités journalières), dans ce cas il faut voir avec le médecin du travail qui étudiera la situation à distance.

Concernant l'ALSMT ?

À la fin de l’épidémie… Dès que la situation sanitaire permettra de ne plus mettre la santé des salariés et des médecins ou IDEST en danger.