Mobilisation pour la campagne « Mars Bleu » 

Prévenir et dépister le cancer colorectal

Le cancer, sous toutes ses formes, se manifeste toujours à un moment de notre vie où on s’y attend le moins. Alors, il est grand temps d’en parler, de lever les tabous sur ce sujet. Mais surtout de prévenir ce risque, avant qu’il ne soit trop tard…

Du 1er au 31 mars, à l’occasion de la campagne nationale « Mars Bleu », l’ALSMT s’engage à sensibiliser au dépistage du cancer colorectal. Car oui, ce sont 47 582 nouveaux cas estimés en 2023 touchés par ce cancer. Selon la Ligue contre le cancer, il s’agit du 3ème cancer le plus meurtrier pour les femmes et le 2ème pour les hommes.

Pourtant, plus il est détecté tôt, plus il a des chances de guérison. C’est pourquoi nous vous invitons à prendre connaissance des dispositifs de prévention et de dépistage.

Quels sont les risques pour la santé ?

Selon l’âge, le niveau de risque peut varier. Mais à partir de 50 ans, il est important d’y penser et d’en parler avec son médecin traitant. D’autant plus, s’ils existent des antécédents familiaux ou personnels.

Si certains symptômes commencent à se manifester tels que la présence de sang visible dans les selles, des douleurs abdominales, des troubles digestifs inhabituels et persistants, parlez-en à votre médecin.

Le dépistage, une solution de prévention !

Mais pourquoi se faire dépister ?

Même sans symptômes, réaliser un test de dépistage permet d’identifier en amont le cancer à un stade précoce et ainsi de le prendre en charge rapidement. Entre 50 et 74 ans, il est recommandé de le réaliser tous les 2 ans pour surveiller votre état de santé.

C’est un moyen de prévention simple, rapide et efficace réalisable depuis chez soi. Vous pouvez demander un kit en cliquant ici. Pour en savoir plus, téléchargez la brochure sur les modalités du dépistage.

Mobilisation pour la campagne « Mars Bleu »

Vous pourrez aussi aimer